METEO VIZILLE

Photos récentes

 

Retour accueil Photos de randonnées Photos épisodes neigeux Archives photos

 

Rando raquettes au Pic de l'Œilly  - 04 février 2019 -

Les données ci-dessous sont données à titre indicatif : la durée notamment dépendant évidement du rythme de chacun.
De plus les conditions en montagne pouvant changer rapidement, une rando faite un jour peut-être complètement différente, et parfois dangereuse, le lendemain, surtout en hiver !

Sommet (ou point le plus haut) : 1547 m

Dénivelé positif total : 750 m

Belledonne

Distance : 7.9 Km (données GPS)

Durée (arrêts non compris) : 3:00

Météo : nuages bas et soleil

 

Rando effectuée avec mon père

Topo qui a inspiré cette rando  : la carte IGN

Facile jusqu'au Luitel car le sentier était tracé, très sportif du Luitel au Pic de l'Œilly, attention car grosse partie hors sentier, vaut mieux avoir Iphigénie ou un sacré sens de l'orientation ! Mais quelle immersion dans la nature !


Edito en lien avec la rando
:
si la neige n'a pas atteint Vizille elle est tombée juste au dessus et en abondance dès qu'on s'élevait un peu. Avec un lundi encore froid en montagne et des éclaircies possibles, pas de doute il fallait sortir ! Direction avec mon père Montchaffrey, de là nous chaussons les raquettes pour rejoindre le Luitel, tout a déjà été tracé et la progression est relativement facile. Du Luitel nous montons un peu au hasard dans la forêt puis nous revenons sur le lac. De là mon père prend le chemin du retour, de mon côté je monte au Pic de l'Oeilly. Je suis une trace qui rapidement s'arrête, allez hop je continue dans une poudreuse énorme, comme je n'ai pas envie de perdre trop de temps je décide de couper et monter directement à travers la forêt. Cela va s'avérer hyper physique, je m'enfonce parfois jusqu'au haut des cuisses mais je finis par atteindre le sommet ! Plutôt que d'essayer de rejoindre la sente qui descend à Montchaffrey je décide de couper tout droit à travers la forêt ... magique et brassage de neige, mais c'est plus facile en descente ! Retour à Vizille fatigué mais bien content !


La rando visible sur la carte IGN, en bleu itinéraire tracé, en violet pas de trace et hors sentier


Juste au dessus du village on met les raquettes et hop petit raccourci à tracer !


La neige est tombé en grande quantité
 

Partie la plus facile pour aller jusqu'au lac du Luitel car déjà tracée


En arrière plan Vaulnaveys, Uriage et au loin la Chartreuse
 

Les nuages bas sont proches
 

Mais en arrivant au lac du Luitel le soleil perce


Ambiance magique
 

On longe le lac du Luitel,


  

Puis après avoir traversé la petite route on monte au hasard dans la forêt



Après 1/2h nous revenons au lac, de là je pars seul au Pic de l'Œilly, je suis une trace à peine 2-3 mn


puis neige vierge ... plutôt que de suivre le sentier qui fait une grande boucle je décide d'aller tout droit en direction du sommet
 

La montée en forêt est rude, d'une part ça grimpe sec, je me repère grâce à l'application Iphigénie, là bah je vais aller tout droit !


et d'autre part je m'enfonce au minimum jusqu'au genou et parfois jusqu'en haut des cuisses, en photo mon genou !
  

J'approche du Pic de l'Œilly avec un beau soleil


Plus de photos ensuite, mais une descente directe dans la forêt sans repère, mais toujours avec l'application j'arrive quasiment à l'endroit où nous avions mis les raquettes !

 

Rando au refuge et au col de Chalance - 26 septembre 2018 -

Les données ci-dessous sont données à titre indicatif : la durée notamment dépendant évidement du rythme de chacun.
De plus les conditions en montagne pouvant changer rapidement, une rando faite un jour peut-être complètement différente, et parfois dangereuse, le lendemain, surtout en hiver !

Sommet (ou point le plus haut) : 3012 m

Dénivelé positif total : 1670 m

Valgaudemar

Distance : 13.1 Km (données GPS)

Durée (arrêts non compris) : 5:15

Météo : soleil

 

Rando effectuée avec mon père

Topo qui a inspiré cette rando  : https://www.bivouak.net/topos/topo-1555-col-de-chalance-au-depart-du-rif-du-sap-valgaudemar-sport-2.html

Très belle rando, sauvage, ce jour là, la partie entre le refuge et le col assez accidentée mais la vue sur le lac et le glacier de la Muande vaut le coup

Edito en lien avec la rando
:
une nouvelle superbe journée d'automne, soleil et retour de la chaleur avec pile 25°C cet après midi à Vizille. Mais aujourd'hui direction le Valgaudemar, le Rif du Sap pour être précis, avec mon père. Après 1h20 de route nous débutons la rando vers 7h30, le jour se lève à peine mais laisse déjà entrevoir des paysages grandioses. Nous grimpons rapidement, il faut dire que la pente est soutenue, et arrivons à la cabane de Muande qui est une cabane de berger, les moutons sont là mais le chien est paisible, pas de patous irascibles ici. Un peu au dessus de la cabane j'accélère le pas et laisse mon père monter à son rythme, j'arrive ensuite au refuge de Chalance (2550 m) que je dépasse sans m'arrêter. De là la montée est encore plus forte et se fait en suivant des cairns qu'il faut bien repérer, la suite me fait passer par une vire un peu aérienne, pas très agréable, un câble n'aurait pas été de trop. En sortant de la vire on aperçoit le col 300 mètres de dénivelé plus haut et surtout de la caillasse de partout, vestige d'un ancien glacier, j'arrive finalement au col à 3012 m un peu "oxy" mais content avec la vue sur le lac de la Muande, .Je redescends en trottinant jusqu'au refuge où mon père m'attend tranquillement depuis un bon moment. Déjeuner et retour à la voiture vers 14h après 1670 m de dénivelé (quelques petits détours en plus pour admirer le paysage !)


La rando visible sur la carte IGN, tracé en bleu.


Belle journée en vue mais frais au départ, bonnet et polaire en attendant le soleil


Le soleil arrive tranquillement
 

En arrivant à la cabane de la Muande le soleil embrase le vallon
Au loin un bel éperon rocheux, le refuge de Chalance et juste à côté


Vue arrière, mon père juste au dessus de la cabane de la Muande
 

Le sentier pour rejoindre le refuge va passer au milieu de ces barres rocheuses
 

Des cairns, bien présents, jalonnent l'itinéraire


Le fameux éperon rocher que l'on voit d'assez loin prend une toute autre forme en se rapprochant
 

Le refuge de Chalance apparait au dernier moment


La suite ... pour le col de Chalance
  

Sur ma gauche en montant quelques glaciers agonisants,


Après avoir franchi une vire, où le faux pas est vivement déconseillé, le col de Chalance apparait (plein centre sur le photo)

Depuis le col, vue sur le glacier de la Muande


Et sur le lac de la Muande
 

Après une mini pause, retour sur le refuge de Chalance où nous déjeunerons


Après le déjeuner, descente vers le Rif du Sap
  

Toujours sous un superbe ciel dégagé


Dernier regard vers l'éperon rocheux

 

 

Rando au Levanna Occidentale - 17 septembre 2018 -

Les données ci-dessous sont données à titre indicatif : la durée notamment dépendant évidement du rythme de chacun.
De plus les conditions en montagne pouvant changer rapidement, une rando faite un jour peut-être complètement différente, et parfois dangereuse, le lendemain, surtout en hiver !

Sommet (ou point le plus haut) : 3593 m

Dénivelé positif total : 1615 m

Haute Maurienne

Distance : 20.6 Km (données GPS)

Durée (arrêts non compris) : 7:00

Météo : soleil puis éclaircies

 

Rando effectuée avec Jacquot, Noel et Christophe

Topo qui a inspiré cette rando  : Noel !

Encore une rando inoubliable, si la montée est difficile et éprouvante du refuge Carro au sommet, les paysages tout autour sont superbes avec glaciers et hauts sommets en pagaille.

Edito en lien avec la rando
:
du retard dans la mise à jour de l'édito mais comme souvent la cause est du à ... la rando. En effet lundi la journée a été très longue et j'avoue n'avoir plus eu assez d'énergie pour me mettre à l'ordi ! En effet réveil un peu avant 4h pour rejoindre 3 autres personnes et direction Bonneval sur Arc puis l'Ecot, il est alors 7h ! Nous débutons notre randonnée à déjà 2040 m, une petite polaire et c'est parti, après 800 m de dénivelé nous atteignons le refuge de Carro, non gardé à cette époque mais ouvert, la polaire est déjà rentré et le souffle encore bon. A partir du refuge la rando change d'aspect, jusqu'à maintenant le sentier était facile, ce sera moins le cas ensuite. Jusqu'au col des Pariotes les cailloux sont présents mais une sente et des cairns permettent de progresser encore rapidement mais à partir du col entre, l'altitude, l'absence parfois de repères, des dalles et des névés gelés, la rando devient plus rude. Mais, malgré un souffle un peu plus court que d'habitude, nous atteignons le sommet Levanna Occidentale à 3593 m ! Les paysages autour sont superbes et les glaciers très nombreux, côté Italien on ne voit rien les nuages remontent le long des pentes. Retour par les sources de l'Arc ce qui nous permet de faire une jolie boucle d'une vingtaine de kilomètres. Malgré un soleil généreux les sommets se sont ennuagés relativement tôt, dès 9h/10h, en plaine le soleil a dominé sans difficulté.


La rando visible sur la carte IGN, tracé en bleu.


Départ au lever du jour, vers 7h, depuis l'Ecot


Alors que nous commençons à prendre de l'altitude le soleil se lève sur les sommets
 



Vers 8h nous traversons le ruisseau du Montet Vardettes
Seul endroit où nous verrons des chamois, à gauche de la cascade mais ils sont trop loin pour les distinguer sur la photo
 

Le refuge du Carro est en vue (à droite sur l'échancrure)
 

Des sommets partout (ce n'est pas vers celui-ci que nous allons) 


En équilibre ?
 

Au fur et à mesure de notre montée, de nombreux glaciers apparaissent 

Nous voilà au refuge du Carro, 1h45 après notre départ
  

Du refuge le sentier n'est plus balisé, ce sont les cairns qui vont nous guider


Quelques dalles plates au bord des lacs Blanc et Noir
 

Puis c'est la montée dans les cailloux, cela va être notre lot pour les 900 m de dénivelé restants


Magique
 

Quelques névés avant d'arriver au col des Patriotes


Il est 9h45 lorsque nous atteignons le col des Patriotes (3040 m), la suite est quelque part là dedans
  

Suite qui va s'avérer un peu plus complexe entre le cheminement pas si évident, l'altitude et des parties encore gelées


Sur la crête par moments


Et souvent au milieu des cailloux


Enfin au sommet vers 11h15, il aura donc fallu 1h30 pour les 540 derniers mètres de dénivelé !!
Dommage les nuages nous accueillent et nous empêchent de profiter de la vue vers l'Italie


Vue côté France juste sous le sommet


Nous ne restons pas longtemps au sommet et on décide de descendre pour déjeuner


Au col des Patriotes plutôt que de revenir par l'itinéraire de l'aller nous bifurquons par le vallon de gauche


Déjeuner pris vers 12h30 à 3000 m


Au bout du vallon nous retrouverons le sentier de l'aller qui nous ramènera à la voiture après une superbe journée

 

Rando à l'Arcanier - 13 septembre 2018 -

Les données ci-dessous sont données à titre indicatif : la durée notamment dépendant évidement du rythme de chacun.
De plus les conditions en montagne pouvant changer rapidement, une rando faite un jour peut-être complètement différente, et parfois dangereuse, le lendemain, surtout en hiver !

Sommet (ou point le plus haut) : 2576 m

Dénivelé positif total : 2020 m

Ecrins

Distance : 16.7 Km (données GPS)

Durée (arrêts non compris) : 6:30

Météo : soleil

 

Rando effectuée avec Benoit, Jacquot et Stéphane

Topo qui a inspiré cette rando  : Le guide rando Ecrins (vol 1) Oisans, de Frédéric Chevaillot

Quelle rando ! longue, sauvage et ... pleine de chamois !!


Edito en lien avec la rando
:
Hier le soleil a dominé pour une énorme rando !
Une rando faite à quatre au départ d'Entraigues, comme souvent réveil matinal pour un départ au lever du jour, un peu avant 7h. Montée à la cabane du Vet par la combe des Roberts, les chamois sont partout ! De la cabane nous rejoignons la Brèche de Gary puis via une crête l'Arcanier, il n'y a pas de cairns ni de sentes entre la Brèche et l'Arcanier, un passage est exposé et nécessite l'usage des mains. Du sommet nous descendons au lac Gary puis remontons à la Brèche déjeuner. Après le déjeuner retour à la voiture en ajoutant 70 m de dénivelé puisque nous passons par la Tête du Vet, au final le total du dénivelé est de 2020 m ! Nous n'aurons croisé personne tout au long des 7h de randos, cadres magnifiques, rando exigeante, ambiance cordiale .... boulot de nuit ensuite mais pas grave ça valait le coup !


La rando visible sur la carte IGN, tracé en bleu.


La première partie de la rando consiste à remonter la combe des Roberts sur plus de 1100 m de dénivelé


Le soleil arrive sur le Coiro


Un chamois, curieux, parmi des dizaines d'autres que nous verrons tout au long de la rando


Pas un nuage sur l'Obiou et le Bonnet de Calvin qui profitent du soleil


Enfin sortie de la combe des Roberts .... 1100 m sous nos pieds, Entraigues
 

Nous rejoignons ensuite la cabane du Vet que nous atteignons 2h30 après notre départ
 

Nous continuons notre montée et l'on atteint la Brèche Gary 1h après avoir dépassé la cabane du Vet
De là vue magnifique sur le lac Gary, nous ne descendons pas tout de suite vers celui-ci mais montons sur notre droite en direction de l'Arcanier
 

Direction l'Arcanier, si la sente de départ n'est pas trop difficile un passage exposé nécessitant l'usage des mains peu rebuter les personnes non habituées ...
à ne surtout pas faire par terrain humide !
Nous sommes trois sur cette photo !
 

Les derniers mètres avant le sommet
 



Le lac Gary depuis les alentours du sommet
 

Panorama depuis le sommet


Nous descendons ensuite, à vue, vers le lac Gary
 

La Brèche Gary à gauche et la sente qui va nous permettre depuis le lac d'y remonter


L'arrivée au lac
 



Du lac nous décidons de remonter à la Brèche pour déjeuner


Après un déjeuner amplement mérité, nous reprenons le sentier de l'aller, vers 2160 m nous bifurquons et rejoignons la Tête du Vet via les crêtes bien visibles sur cette photo.
De la Tête du Vet nous descendons ensuite à vue dans des pentes raides pour retrouver l'itinéraire de l'aller un peu avant la combe des Roberts


Entraigues et le Coiro depuis la combe des roberts

 

XITI