METEO VIZILLE

Photos récentes

 

Retour accueil Photos de randonnées Photos épisodes neigeux Archives photos

 

 

Rando au Taillefer - 27 octobre 2017 -

Les données ci-dessous sont données à titre indicatif : la durée notamment dépendant évidement du rythme de chacun.
De plus les conditions en montagne pouvant changer rapidement, une rando faite un jour peut-être complètement différente, et parfois dangereuse, le lendemain, surtout en hiver !

Sommet (ou point le plus haut) : 2857 m

Dénivelé positif total : 1460 m

Taillefer

Distance : 15.6 Km (données GPS)

Durée (arrêts non compris) : 4:45

Météo : éclaircies

 

Rando effectuée avec Jacques

Topo qui a inspiré cette rando  : Jacques !

Voilà une rando qui sur le papier ne me tentait pas trop et qui s'est révélée très plaisante et bien montagnarde. La proximité de la station des Deux alpes me faisait un peu peur mais jusqu'au col la station est cachée par le relief. Du col jusqu'au sommet la station est dans notre dos, de plus comme il faut rester attentif on regarde plus devant que derrière !

Edito en lien avec la rando
:
Rando donc aujourd'hui, pas forcément très en forme au réveil mais allez c'est parti direction la Palud où je récupère un ami puis on se gare à la Grenonière. Il est 7h45 et il fait tout juste jour, ça commence fort nous ne pouvons pas nous garer sur le parking, 2 patous ,excités, et un troupeau de moutons parqué étant présents, du coup on va au plus loin et on se gare au bord de la barrière bloquant la route, les patous sont à 20 mètres mais on ne semble plus être une menace pour le troupeau. La randonnée peut commencer, on monte jusqu'au plateau du Fourchu, des nuages accrochent le sommet ! On attaque la raide montée, et là les nuages disparaissent (ouf !), on atteint le col du Grand Van puis le Taillefer, le vent y souffle très, très fort. Auparavant nous avions marché souvent dans la neige et mis les mains pour certains passages. Du sommet on ne traine pas, vu les passages moyens de la montée on décide de redescendre par le col entre le Taillefer et la Pyramide, bonne idée pour les passages craignos, moins bonne idée pour la neige qui est largement présente, on s'enfoncera parfois jusqu'aux genoux. La descente se poursuit et nous croisons les premiers randonneurs au pied des lacs où les nuages reviennent en grande forme, on croisera ensuite beaucoup de monde mais pour nous pas d'importance la rando se termine. 13h à la voiture, retour sur Vizille où les éclaircies sont plutôt larges.
 

La rando visible sur la carte IGN, tracé en bleu.


Départ de la Grenonière vers 7h45, montée rapide et nous voilà sur le plateau, les couleurs sont magnifiques


Le sommet du Taillefer est pris dans les nuages qui semblent nombreux autour de nous


Passage à côté du lac de l'Agneau, notre montée est face à nous, nous allons passer à droite du sommet central et redescendre à gauche ... par où ? aucune idée !
 

Le lac Fourchu, toujours aussi beau, et le Grand Galbert au fond


Le sentier passe intelligemment au milieu des blocs, on commence à marcher dans la neige par endroits
 

Le ciel se dégage ! à gauche de Jacques un rocher bien gelé
 

Plus on monte plus c'est beau


Le sommet est en vue


Le ciel devient bleu azur à l'approche du col du Grand Van


Depuis le col du Grand Van, vu sur l'itinéraire plus classique venant du Pas de la Mine


L'arrivée au sommet sous un vent soutenu
 

On descend du côté de la Pyramide


Le plateau du Fourchu, entre autres


Le ciel se recouvre, nous avons eu de la chance de passer au bon moment




Retour vers les lacs, le brouillard s'invite

 

Rando à la Grande Sure - 25 mai 2018 -

Les données ci-dessous sont données à titre indicatif : la durée notamment dépendant évidement du rythme de chacun.
De plus les conditions en montagne pouvant changer rapidement, une rando faite un jour peut-être complètement différente, et parfois dangereuse, le lendemain, surtout en hiver !

Sommet (ou point le plus haut) : 1920 m

Dénivelé positif total : 1135 m

Chartreuse

Distance : 8.8 Km (données GPS)

Durée (arrêts non compris) : 4:45

Météo : soleil

 

Rando effectuée avec mon père

Topo qui a inspiré cette rando  : https://www.isere-rando.com/topos/la-grande-sure-par-jusson-et-misericorde/  

Rando sauvage côté Jusson où la cheminée n'est pas à emprunter par le premier venu, en effet entre petit pas d'escalade et vire un brin aérienne cette cheminée demande de l'attention et l'habitude d'évoluer en montagne.. La descente entre le sommet et la Velouse est assez escarpée mais permet de couper pour rejoindre La Velouse. Une rando printanière plus ardue que ce que l'on imaginait.


Edito en lien avec la rando
:
après de multiples sorties en Chartreuse dans le brouillard ou sous la grisaille nous avons enfin réussi à atteindre la Grande Sure sous le soleil. Partis avec mon père ce matin, vers 7h15, près du col de la Placette nous sommes montés par la cheminée Jusson, sacrée cheminée bien plus ardue que celle du Petit Som, du Lorzier et même d'Arcluzaz. Au sommet après 1130 m de dénivelé nous descendrons via le pas de la Miséricorde, passage aérien et très exposé mais la sente assez large (tout est relatif) et le câble permettront un passage aisé (et pourtant j'ai le vertige).
Retour sur Vizille vers 13h30 pour profiter de l'après midi, la chaleur est bien présente mais comme hier le ciel se voile puis se couvre, sans orage.

 

La rando visible sur la carte IGN, tracé en bleu.
 

Après être remontés jusqu'au Rocher du Coq nous avons bifurquer à gauche (petit cairn). Entre Pierres Droites et le Rocher du Grand Bourbon quelques passages faciles où on s'aide déjà des mains


 

Quelques ouvertures dans la forêt permettent de profiter du paysage, ici Voiron


Après le Rocher du Grand Bourbon nous traversons une forêt bien agréable


Puis à la sortie de la forêt nous apercevons les falaises de la Grande Sure, pour atteindre le pied de la cheminée nous allons traverses les alpages
 

Ayant un peu dévié du sentier normal nous coupons pour trouver une sente qui va nous amener au pied la cheminée


La cheminée se trouve à droite des falaises


Le sentier nous permet donc d'arriver au pied de la cheminée, qui se trouve à gauche d'une petite stèle.
Le départ est assez tranquille même si déjà l'usage des mains est possible
 

Vue sur une petite partie de la cheminée
 

Comme souvent pas de photos sur le passage le plus ardu (concentration oblige !)
Ici mon père après le passage compliqué
 

Pas la peine de chercher la Croix de la Grande Sure au sommet ...


La sortie de la cheminée
 

Plus que quelques mètres pour le sommet


Du côté du col de la Grande Vache à gauche un joli vallon par lequel nous sommes arrivés en juillet l'année dernière (http://www.romma.fr/genepis/grandesure130717.htm)


Il est tôt nous décidons de descendre un peu avant de déjeuner.
Nous empruntons une sente plein sud. Entre les falaises de gauche se trouve le goulet d'Hurtières que nous avions empruntés en juin 2011(http://www.romma.fr/genepis/photosrandograndesure240611.htm)


Le seul névé traversé du jour


Après un déjeuner sur les pentes de la Grande Sure nous arrivons à La Velouse


Nous descendons via le Pas de la Miséricorde (un petit panneau le signale à une bifurcation)
Le Pas passe au dessus et au bord de ces impressionnantes falaises


Joli point de vue permettant entre autre de deviner le Pas de la Miséricorde


Retour ensuite à la voiture via une descente classique en forêt

 

Rando à la Roche du Guet - 06 avril 2017 -

Les données ci-dessous sont données à titre indicatif : la durée notamment dépendant évidement du rythme de chacun.
De plus les conditions en montagne pouvant changer rapidement, une rando faite un jour peut-être complètement différente, et parfois dangereuse, le lendemain, surtout en hiver !

Sommet (ou point le plus haut) : 1209 m

Dénivelé positif total : 1180 m

Bauges

Distance : 14.1 Km (données GPS)

Durée (arrêts non compris) : 4:45

Météo : soleil

 

Rando effectuée avec mon père

Topo qui a inspiré cette rando  : https://www.camptocamp.org/routes/128929/fr/roche-du-guet-traversee-e-w-depuis-montmelian

Rando sympa où le dénivelé est quasiment identique à l'altitude maxi. Un peu bruyant toutefois à la monté avec les bruits de la vallée lors de la montée mais ceux-ci disparaissent dès que l'on est sur le plateau. Le passage du Tapin est aérien mais peut être évité facilement en suivant le sentier "normal"


Edito en lien avec la rando
:
Le printemps est revenu temporairement et il fallait en profiter ! Ne travaillant que ce soir c'était l'occasion de faire une belle rando. Devant récupérer mes nièces vers Chambéry direction Montmélian. De là départ de la rando qui nous mène à la Roche du Guet, puis une joli boucle, avec un passage exposé mais câblé, pour au final quasi 1200 m de dénivelé et 14 Km ! Le rendez vous avec mon frère était prévu à 16h30 et nous arriverons à 16h28 ce qui s'appelle "bien calculé notre rando" !
En plaine le soleil est impérial et la température printanière ...

 

La rando visible sur la carte IGN, tracé en bleu.
 

Depuis le parking, vers le cimetière de Montmélian, le sommet à atteindre


Très beau temps, la montée est peu bruyante avec la vallée et l'autoroute toute proche
 

Nous montons via le sentier des buis, bien atteint par la pyrale du buis que nous croiserons à maintes reprises


Après les buis passage en forêt


Pour atteindre le plateau, double récompense le calme et les paysages


Au fond le Mont blanc


Nous rejoignons la crête que nous suivons jusqu'au sommet


Après un déjeuner au sommet nous descendons de l'autre côté, quelques câbles aident à la descente moyennement évidente avec la neige gelée


Vue directe sur le Granier avant d'arriver au Tapin
 

Pour la suite nous choisissons la sente en pointillée le long de la crête plus que le sentier classique. Ce sentier est assez facile jusqu'à une courte vire aérienne mais câblée (heureusement)
 

Nous descendons ensuite vers le plateau


Nous retrouvons le balisage qui va nous emmener jusqu'au Mont puis nous remontons jusqu'à notre chemin de l'aller, il ne reste plus qu'à descendre et à éviter les nombreuses chenilles qui pendent des arbres ...
 



 

 

Rando au Rognon et au Chevalet - 24 avril 2017 -

Les données ci-dessous sont données à titre indicatif : la durée notamment dépendant évidement du rythme de chacun.
De plus les conditions en montagne pouvant changer rapidement, une rando faite un jour peut-être complètement différente, et parfois dangereuse, le lendemain, surtout en hiver !

Sommet (ou point le plus haut) : 1851 m

Dénivelé positif total : 1000 m

Dévoluy

Distance : 16.8 Km (données GPS)

Durée (arrêts non compris) : 5:15

Météo : soleil

 

Rando effectuée avec mon père

Topo qui a inspiré cette rando  : https://bivouak.net/topos/topo-5261-le-rognon-et-chevalet-som-en-circuit-depuis-le-col-de-la-croix-haute-sport-2.html

Superbe rando assez sauvage à cette époque de l'année, en été la montée au Rognon avec un départ plus simple depuis Les Amayères doit attirer beaucoup de monde.
Ce départ depuis le col de Croix Haute permet une approche complètement différente de Tréminis d'où nous étions partis pour accéder au sommet voisin pourtant très proche : le sommet de l'Aup
Le prolongement par la montée au Chevalet permet également de donner une autre dimension à cette rando, seul bémol le retour par une piste longue de 3 km parallèle à la D1075, si c'était à refaire nous remonterions vers le col des Selles plutôt que de descendre vers Serre Lazarre.


Edito en lien avec la rando
:
avec ce temps estival et quelques vacances il était difficile de résister à l'appel de la montagne malgré la rando d'hier ! Départ donc avec mon part du col de la Croix Haute vers 9h15, direction le Rognon, superbe sommet dans un paysage magnifique, quelques névés inoffensifs et le sommet est atteint via la crête de Côte Belle (qui porte bien son nom) puis quelques failles dans la roche pour atteindre la croix sommitale. De là nous redescendons via la crête sud sur le col de la Chante puis de Tournerond afin de gagner, à travers des sentes plus ou moins visibles, le Chevalet où nous déjeunons. Descente dans le vallon, passages à travers des prairies vallonnées et retour à la voiture après 17 Km et 1000 m de dénivelé ... Fatigués mais heureux !
 

La rando visible sur la carte IGN, tracé en bleu.
 

Nous ne mettons pas longtemps avant de rencontrer la neige au dessus du Col de la Croix Haute


Alors que nous atteignons le col des Selles on aperçoit derrière mon père les pentes enneigées du Jocou (fait en novembre 2015)
 

Du col des Selles nous rattrapons le Boutouret par une montée sportive


Face au Rognon (une tache blanche à droite revient sur certaines photos, problème de mon APN, réglé depuis)
Pour arriver au sommet nous allons traverser les deux névés devant nous, remonter la crête puis couper sur la gauche pour gagner le sommet


Traversée de névés facile la neige étant complètement dégelée


La crête moins aérienne que ce qu'on pouvait imaginer en la voyant au loin


Il faut quand même éviter de tomber !


Une partie de la montée, mon père à gauche dans la traversée sous le sommet


Pour aller au sommet où il y a la Croix il faut traverser facilement à travers la roche
 

Le sommet, à noter que c'est assez aérien malgré les apparences trompeuses de la photo
 

Depuis le sommet


Un brin ludique


Du Rognon nous descendons par la crête sud, le Chevalet prochain sommet est visible à gauche sur la photo


Crête sud avec plusieurs névés toujours aussi faciles à traverser




De la crête sud on coupe via des sentes de moutons pour passer sous le col de la Chante


puis le col Tournerond, derrière mon père à gauche le Rognon, à droite le sommet de l'Aup


Du col Tournerond on coupe une nouvelle fois hors sentier


Pour atteindre le Chevalet, deuxième sommet du jour


Après un déjeuner au sommet on rattrape une sente qui nous amène dans le vallon


Au pied du Chevalet deux options s'offrent à nous, descendre dans le creux puis remonter ou contourner ce creux en gardant plus ou moins la même altitude.
C'est la deuxième option que nous avons choisi, nous allons donc aller jusqu'aux herbes très vertes à droite et revenir tout à gauche


Pas de photos pour la suite de la balade, d'une part nous ne pensons pas repasser par le même endroit lors d'une future visite, d'autre part nous avons traversé beaucoup d'enclos sûrement fermés à la belle saison, et aussi car nous n'avons quasiment pas pris de photos ensuite :)

 

XITI