METEO VIZILLE

Photos récentes

 

Retour accueil Photos de randonnées Photos épisodes neigeux Archives photos

 

Rando à l'Arcanier - 13 septembre 2018 -

Les données ci-dessous sont données à titre indicatif : la durée notamment dépendant évidement du rythme de chacun.
De plus les conditions en montagne pouvant changer rapidement, une rando faite un jour peut-être complètement différente, et parfois dangereuse, le lendemain, surtout en hiver !

Sommet (ou point le plus haut) : 2576 m

Dénivelé positif total : 2020 m

Ecrins

Distance : 16.7 Km (données GPS)

Durée (arrêts non compris) : 6:30

Météo : soleil

 

Rando effectuée avec Benoit, Jacquot et Stéphane

Topo qui a inspiré cette rando  : Le guide rando Ecrins (vol 1) Oisans, de Frédéric Chevaillot

Quelle rando ! longue, sauvage et ... pleine de chamois !!


Edito en lien avec la rando
:
Hier le soleil a dominé pour une énorme rando !
Une rando faite à quatre au départ d'Entraigues, comme souvent réveil matinal pour un départ au lever du jour, un peu avant 7h. Montée à la cabane du Vet par la combe des Roberts, les chamois sont partout ! De la cabane nous rejoignons la Brèche de Gary puis via une crête l'Arcanier, il n'y a pas de cairns ni de sentes entre la Brèche et l'Arcanier, un passage est exposé et nécessite l'usage des mains. Du sommet nous descendons au lac Gary puis remontons à la Brèche déjeuner. Après le déjeuner retour à la voiture en ajoutant 70 m de dénivelé puisque nous passons par la Tête du Vet, au final le total du dénivelé est de 2020 m ! Nous n'aurons croisé personne tout au long des 7h de randos, cadres magnifiques, rando exigeante, ambiance cordiale .... boulot de nuit ensuite mais pas grave ça valait le coup !


La rando visible sur la carte IGN, tracé en bleu.


La première partie de la rando consiste à remonter la combe des Roberts sur plus de 1100 m de dénivelé


Le soleil arrive sur le Coiro


Un chamois, curieux, parmi des dizaines d'autres que nous verrons tout au long de la rando


Pas un nuage sur l'Obiou et le Bonnet de Calvin qui profitent du soleil


Enfin sortie de la combe des Roberts .... 1100 m sous nos pieds, Entraigues
 

Nous rejoignons ensuite la cabane du Vet que nous atteignons 2h30 après notre départ
 

Nous continuons notre montée et l'on atteint la Brèche Gary 1h après avoir dépassé la cabane du Vet
De là vue magnifique sur le lac Gary, nous ne descendons pas tout de suite vers celui-ci mais montons sur notre droite en direction de l'Arcanier
 

Direction l'Arcanier, si la sente de départ n'est pas trop difficile un passage exposé nécessitant l'usage des mains peu rebuter les personnes non habituées ...
à ne surtout pas faire par terrain humide !
Nous sommes trois sur cette photo !
 

Les derniers mètres avant le sommet
 



Le lac Gary depuis les alentours du sommet
 

Panorama depuis le sommet


Nous descendons ensuite, à vue, vers le lac Gary
 

La Brèche Gary à gauche et la sente qui va nous permettre depuis le lac d'y remonter


L'arrivée au lac
 



Du lac nous décidons de remonter à la Brèche pour déjeuner


Après un déjeuner amplement mérité, nous reprenons le sentier de l'aller, vers 2160 m nous bifurquons et rejoignons la Tête du Vet via les crêtes bien visibles sur cette photo.
De la Tête du Vet nous descendons ensuite à vue dans des pentes raides pour retrouver l'itinéraire de l'aller un peu avant la combe des Roberts


Entraigues et le Coiro depuis la combe des roberts

 

 

Rando à la Dent du Pra - 03 septembre 2018 -

Les données ci-dessous sont données à titre indicatif : la durée notamment dépendant évidement du rythme de chacun.
De plus les conditions en montagne pouvant changer rapidement, une rando faite un jour peut-être complètement différente, et parfois dangereuse, le lendemain, surtout en hiver !

Sommet (ou point le plus haut) : 2623 m

Dénivelé positif total : 1420 m (dont 70 m de recherches)

Belledonne

Distance : 13.1 Km (données GPS)

Durée (arrêts non compris) : 4:45

Météo : soleil

 

Rando effectuée seul

Topo qui a inspiré cette rando  : https://www.isere-rando.com/topos/dent-du-pra-pic-de-la-belle-etoile-le-rivier-dallemont/

Une rando sauvage, à cette époque de l'année, dans une montagne que j'adore, un vrai bon moment !

Edito en lien avec la rando
:
superbe journée annoncée pour ce jour de rentrée, les enfants sont grands et ne veulent surtout pas qu'on les accompagne :) du coup j'ai ma matinée ! Départ vers 6h40 du Rivier d'Allemont, le jour se lève et quelques cumulus se baladent sur les sommets mais rien de bien méchant. Je monte en direction du Pas du Pin puis au col du Vouteret, une fois quitté le sentier qui monte au col de la Vache il n'y a plus ni balisage ni sente, quelques cairns peu nombreux sont néanmoins présents. Du col je rejoins la Dent du Pra, superbe vue, superbe ambiance, bien rocailleuse. J'ai tenté une descente directe sur les lacs du Vénétier mais les nombreux nuages qui remontaient des vallons et le fait de ne pas savoir si ça passait m'ont fait faire demi-tour. Retour à la voiture avec quelques myrtilles et sans avoir croisé la moindre personne !
Les nuages qui s'accumulaient sur les sommets n'ont eu aucune conséquence sur la vallée, soleil toute la journée et température idéale l'après midi (en début de journée il faisait presque frais !)


La rando visible sur la carte IGN, tracé en bleu.


Départ du Rivier d'Allemont, montée classique dans la forêt.
En sortant de la forêt je quitte l'itinéraire qui monte, sur ma gauche, vers le Pas de la Coche et je me dirige dans le vallon face à moi en suivant l'itinéraire du Col de la Vache


Le soleil commence à réveiller les sommets,


Je continue à monter dans le vallon en suivant le sentier qui mène au Col de la Vache.
C'est peu après avoir traversé ce ruisseau, un peu au-dessus, que je quitterai l'itinéraire balisé


Seule rencontre de la journée avec des mammifères, chamois en l'occurrence, une femelle et son petit (tout à droite)


Voilà fini le sentier balisé, une vague sente puis rien. Suite au topo lu avant la rando (celui en lien plus haut) je décide d'emprunter un des couloirs les plus à droite
 

Sur ma gauche j'aperçois le col de l'Aigleton qui permet de basculer vers les lacs du Vénétier, ne le connaissant pas je reviendrai sans aucun doute !
 

Fin du couloir qui permet d'arriver sur un replat


Derrière moi le Grand Pic de Belledonne entre les brumes de la vallée et quelques nuages élevés inoffensifs
 

La grimpette à vue continue, j'aperçois face à moi le col du Vouteret, ambiance minérale !
 

La montée au col se déroule facilement, de là, vue directe sur la vallée du Haut bréda


Du col du Vouteret, attention, il faut partir sur sa gauche en contournant bien le ressaut rocheux par une traversée assez simple,
en effet la Dent du Pra se trouve plus loin et il ne sert à rien de grimper ce ressaut
La Dent du Pra au centre de la photo
 

La dernière montée se fait encore à vue en choisissant bien son parcours afin d'éviter certains passages escarpés
Du sommet, vue vers la Chartreuse, et au premier plan sur la gare d'arrivée d'un télésiège de la station de ski des Sept Laux


Pour la descente je décide dans un premier temps de suivre la crête à gauche du sommet puis de basculer de l'autre côté.
Je descends d'~70 m de dénivelé mais l'incertitude d'un passage possible plus bas, lié à des nuages de plus en plus présents me font faire demi tour
 

Un peu frustré quand même, je choisis de ne pas repasser par le col du Vouteret et de couper pour reprendre l'itinéraire de l'aller


Le col du Vouteret et la Dent du Pra. Visible entre les deux, le ressaut rocheux qu'il faut contourner
ainsi que le raccourci qui permet de redescendre (avec attention,nombreuses barres rocheuses, et en tirant à gauche en descendant) sans passer par le col du Vouteret
 

Les brumes se font plus présentes mais qu'importe l'essentiel est fait !

 

Rando à la Crête du Pas de la Rousse - 28 août 2018 -

Les données ci-dessous sont données à titre indicatif : la durée notamment dépendant évidement du rythme de chacun.
De plus les conditions en montagne pouvant changer rapidement, une rando faite un jour peut-être complètement différente, et parfois dangereuse, le lendemain, surtout en hiver !

Sommet (ou point le plus haut) : 1830 m

Dénivelé positif total : 940 m

Chartreuse

Distance : 13.1 Km (données GPS)

Durée (arrêts non compris) : 4:30

Météo : soleil

 

Rando effectuée avec mon père et mon frère

Topo qui a inspiré cette rando  : https://www.altituderando.com/Croix-de-l-Alpe-1822m-Crete-du-Pas-de-la-Rousse-1830m  

Une rando très agréable, passage par des sentiers beaucoup moins fréquentés, dont le très beau vallon de Pratcel

Edito en lien avec la rando
:
deux belles journées ensoleillées avant l'arrivée d'une perturbation orageuse, en théorie. Si hier je travaillais l'a-m et n'ai donc pas pu profiter du soleil ce n'était pas le cas aujourd'hui. direction, avec mon père et mon frère, la Chartreuse. Départ à 8h du hameau les Varvats au dessus du cirque de Ste Même, direction la Croix de l'Alpe par le pas de l'Echelle. De la Croix on redescend sur le col de l'Alpe puis on se dirige vers le pas de la Rousse, peu connu il n'est pratiquement pas emprunté, on déjeunera un peu plus loin tranquille sur des Crêtes bien aériennes. Après le déjeuner retour vers le col de l'Alpe, on bifurque un peu avant pour descendre par le très beau vallon de Pratcel. Très belle rando, magnifique journée ... le mauvais temps peut arriver (pas trop longtemps quand même !)


La rando visible sur la carte IGN, tracé en bleu.


Depuis les Varvats nous prenons une piste forestière parallèle à celui qui mène au cirque de Ste Même


Cette piste se transforme ensuite en sentier, il bifurque tranquillement sur la gauche pour remonter une combe


Petit à petit nous sortons de la forêt épaisse
 

Cette sente se poursuit en direction du Pas de l'Echelle


Un Pas raide mais facile (sans échelle !)


Petit plateau, au loin la montée vers la Croix de l'Alpe
 

Le sentier se faufile entre lapiaz et clairières,


A la sortie des lapiaz nous quittons le sentier avant le Habert de St Vincent et le chalet de l'Alpe pour remonter à vue vers la Croix de l'Alpe
 

Au cœur de la Chartreuse
 

Arrivée à la Croix de l'Alpe, en arrière plan le massif de Belledonne


De la Croix de l'Alpe, où quelques randonneurs arrivent de Pré Orcel, nous ne nous attardons pas.
Nous descendons vers le col de l'Alpe pour prendre une sente qui part vers la crête du Pas de la Rousse
 

Nous voici beaucoup plus tranquilles


Etonnement alors que nous pensions trouver une crête tout le long, nous traversons des passages bien aérés


Le Pas de la Rousse


Quelques minutes après le Pas, nous nous arrêtons à 1830 m pour déjeuner.
Jolie vue et joli vide
 

Après le déjeunons nous revenons sur nos presque jusqu'au col de l'Alpe et descendons par le très beau vallon de Pratcel


Nous retrouverons notre trace de l'aller au pied du Pas de l'Echelle

 

 

Rando à la cabane et au vallon de la petite Vaudaine - 20 août 2018 -

Les données ci-dessous sont données à titre indicatif : la durée notamment dépendant évidement du rythme de chacun.
De plus les conditions en montagne pouvant changer rapidement, une rando faite un jour peut-être complètement différente, et parfois dangereuse, le lendemain, surtout en hiver !
 

Sommet (ou point le plus haut) : 2070 m

Dénivelé positif total : 1410 m

Belledonne

Distance : 11.8 Km (données GPS)

Durée (arrêts non compris) : 6:00

Météo : soleil

 

Rando effectuée seul

Topo qui a inspiré cette rando  : https://www.altituderando.com/Col-de-la-Petite-Vaudaine-2370m-de-Casserousse-a-la-Cascade-de-l-Oursiere

Voilà une rando que je voulais faire depuis longtemps et qui vaut le détour par ces nombreux lacs ! Un secteur toujours aussi agréable où d'autres objectifs sont encore à faire, youpi !

Edito en lien avec la rando
:
 toujours en vacances et toujours du beau temps, allez hop nouvelle rando ce matin. Cette fois en solo, départ du monument aux morts de l'Infernet (juste après Livet) et direction la cabane de Vaudaine, ni balisage ni marquage, cette rando est peu connue, si ce n'est des chasseurs mais n'en reste pas moins à faire. Certes le départ est un peu long, il faut contourner la carrière, puis suivre une piste mais après 1.5 Km et 200 m de dénivelé une sente sur la droite apparait (de toute façon la piste s'arrête quelques mètres plus loin). C'est une montée raide, parfois physique avec ~100/150 m de dénivelé dans du pierrier, deux passages de câbles, des combes qui doivent garder longtemps la neige (d'où l'intérêt de faire cette sortie à cette époque), des traversées de cascades et pour finir une longue montée en forêt. Mais tout ces efforts sont récompensés par le magnifique cirque où se trouve la cabane, tout autour il y a les Grands Vans, Le Sorbier, le col de la petite Vaudaine mais côté où peu de monde va ! Comme je suis seul au milieu de ce cirque j'en profite pour encore grimper et me balader, chamois, bouquetins, vipères sont au programme, marmottes aussi mais juste entendu ! Un mot sur la cabane, superbement entretenue avec même une bouteille de gaz pour cuisiner ! Cette cabane étant en période de chasse souvent utilisée par les chasseurs qui s'en occupent très bien, donc à faire au plus vite pour profiter du grand calme


La rando visible sur la carte IGN, tracé en bleu.


Départ 7h, les nuits rallongent et comme le départ est proche de chez moi pour une fois pas de départ trop matinal


Vais je passer par là ? au final non mais j'ai eu quelques doutes au départ !


Le sentier est bien tracé et longe par la droite la combe, certains passages comme celui-ci seraient compliqués à passer en cas de névés
 

Toujours dans l'ombre, la sente à droite va me faire passer au niveau supérieur de la cascade


Le cirque de la Petite Vaudaine au soleil


Le soleil embrase le vallon au moment où j'arrive en vue de la cabane de Vaudaine (centre-gauche de la photo)
 

Après une mini pause dans la cabane je décide d'aller me balader et monte vers le col de la Petite Vaudaine, qui semble proche


Belle grimpette


Après 300 m de dénivelé je me rends compte que le col est encore loin ! Je décide d'aller en face sur la bute en contournant et redescendant un peu afin d'éviter le passage rocheux
 

Alors que le soleil est en forme des brumes remontent de la vallée


1400 m plus bas, la carrière d'où je suis parti


Le Grand Sorbier


Après avoir atteint la bute et vu chamois et vipère je redescend vers la cabane et aperçoit un bouquetin


Zoom


Sous la cabane


La cascade dont je parlais au début du résumé


XITI